Pourquoi la Sonatel tarde à baisser les tarifs de l’internet

Le groupe Sonatel se positionne dans le Top 4 des pays où l’internet est moins cher en Afrique. C’est ce qu’a fait savoir le directeur de la communication institutionnelle et des relations extérieures de Sonatel, Abdou Karim Mbengue. Il s’exprimait en marge de ‘’Pencum Sonatel’’, une rencontre dédiée aux journalistes et média spécialisés en Tic, qui s’est tenue ce mercredi 20 mars, à Dakar.

Pour lui, cette position constitue «une vraie satisfaction» par rapport aux politiques que le groupe a menées sur la révolution numérique.
À la question de savoir s’il y a encore une possibilité de baisser les prix d’accès à internet sur le mobile, Abdou Karim Mbengue répond par l’affirmatif. Mais, prévient-il, «il y a aujourd’hui des freins qui empêchent la Sonatel à accélérer un peu plus cette baisse». Il s’agit notamment, cite-t-il, les redevances des fréquences qui, selon lui, sont «excessivement» chers pour les opérateurs.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


39 vues