Injures publiques, outrages à un ministère de culte,…:Assane Diouf risque 5 ans de prison ferme

5 ans de prison ferme, c’est la peine qu’encourt Assane Diouf. Il a comparu nuitamment, hier, à la barre du tribunal correctionnel, pour les délits de diffusion de fausses nouvelles, outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions, injures à un ministre de culte.

Faisant son réquisitoire dans cette affaire, le maître des poursuites a indiqué: « ils veulent faire croire que Serigne Bass n’a pas déposé une plainte. Mais, ils ignorent que la loi 2016 ne nécessite pas, par rapport à ces faits, pour asseoir l’action publique, le parquet n’a pas besoin de partie civile. Le parquet peut agir nonobstant une plainte ».

S’agissant des faits, le maître des poursuites a soutenu que l’internet n’est pas une zone de non-droit.  « C’est un outil important de communication. Un carrefour d’échange mais ce n’est pas une zone de non-droit. Pour les faits d’outrage à un ministre de culte, il avait utilisé facebook et par ce support il a formulé des injures contre des personnes connues et identifiables.

C’est offensant et l’opinion publique a été choquée par ces propos particulièrement outrageants.Assane Diouf malgré ses contestations, il a outragé Serigne Bass. Il a aussi outragé des agents de police dans l’exercice de leurs fonctions. Il a assumé et reconnu les faits. Pour la diffusion de fausses nouvelles, ils vont diront que ces faits n’ont pas troublé l’ordre public. Cependant, les faits sont têtus à l’encontre d’Assane Diouf.  Son message est accessible à toutes les communautés », a dit le parquetier, qui a requis 5 ans de prison ferme.

Auparavant, le mis en cause a été entendu et il a nié les faits. « J’ai demandé à Bass Abdou Khadr de nous dire d’où vient ses milliards. Il n’a pas de société, ni une industrie pour devenir en si peu de temps, un milliardaire. Avoir le nom de Mbacké ne signifie pas être un serigne mouride. On est éduqué par Serigne Bara, c’est-à-dire dans la même maison », a-t-il dit. A l’en croire, il a fait des videos privées mais ce sont certains de ses amis qui les ont rendues publiques. Il ajoute qu’il n’a pas de chaîne qui s’appelle « D…TV ».

S’agissant des policiers de Guediawaye, ils lui ont une fois demandé 10.000 francs et il a refusé. Il faut dire que l’insulteur du Web, comme le surnomme certains, a été arrêté et poursuivi pour trouble à l’ordre public, injures par le biais d’un système informatique et outrage à un ministre du culte et diffamation, suite à un des « Live » sur les réseaux sociaux.

L’homme aux incendiaires et sales chroniques sur Youtube et Facebook a aussi expliqué sa haine contre Macky Sall, par le fait que ce dernier a trahi la confiance du peuple en reniant sa propre parole. « J’ai fait dix-sept ans sans parler. J’ai rompu mon silence quand Macky Sall a renié sa parole. Quand il a dit qu’il ne ferait plus un mandat de cinq (5) ans, mais de sept (7) ans », a-t-il dit.

Ses avocats ont plaidé la relaxe. Le délibéré sera connu le 8 janvier prochain.

Rewmi







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


48 vues