Gestion de la Sodav : Ngoné Ndour traînée devant l’Ofnac et le Procureur

Le Conseil d’administration de la Sodav dont Ngoné Ndour est la présidente, doit se faire des soucis. Pour cause ? L’AIM (l’association des Acteurs de l’Industrie Musicale) menace de saisir d’une plainte «l’OFNAC et le Procureur de la république pour la mauvaise gestion de cette structure et la prise d’otage dont cette société fait l’objet ».

Dans une note dont Leral.net a obtenu copie ce mardi, Zeynoul Sow, président de l’AIM affirme que le Conseil d’administration de la SODAV n’a plus d’existence légale depuis le mois d’octobre 2017, et au même moment, il continue d’engager des dépenses dans « une parfaite illégalité ». « Toutes les décisions prises depuis ce mois d’octobre 2017, ne nous engagent pas et toutes les dépenses ordonnées seront remboursées. En application stricte des textes, ce Conseil devait être dissous par l’Assemblée générale nouvellement convoquée au plus tard en octobre 2017, pour organiser de nouvelles élections », avance-t-il. Par ailleurs, Zeynoul Sow exige le paiement des droits d’auteur qui constituent la principale source de revenus de la plupart des acteurs.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


83 vues